4> Nouvelle Zélande

P1000675  P1000582

 

New Zélande, atterrissage réussi

Mercredi 1 octobre

Le transit de la Calédonie à la Zélande – aussi « nouvelles » l’une que l’autre- s’est parfaitement passé, pas un grain de sable dans le rouage. Que du bonheur 😉

Bon, OK, il faut avouer qu’on a encore des histoires de carton à raconter mais ça va vous lasser ! Enfin, je crois que ça nous lassera avant vous. En résumé, les cartons qu’on devait récupérer chez le vendeur de vélo où on a acheté le casque d’Ewen étaient vraiment trop petits. Après de vaines tentatives pour faire passer nos vélos dedans, le plus démontés possible, on a abdiqué et on est allé en chercher ailleurs. Ca nous a pris la journée de laver et mettre les deux roues en boite. Heureusement qu’Elodie, qui non contente de nous offrir le gîte et le couvert, la machine à laver, nous a trimbalés, nous et nos fichus boites.

Mais nos péripéties nous ont permis de trouver, enfin les bonnes plaquettes de frein de rechange du pino, que nous cherchions depuis plus de six mois.

Une navette est venue nous chercher, avec nos encombrants bagages, direction l’aéroport. Là-bas, aucun problème pour l’enregistrement des bagages, en 15 min c’était fait. Ouah, on n’en revenait pas. Salle d’embarquement, on a trouvé du monde avec qui discuter, rencontré à l’île des Pins. Vol de 2h40, même pas le temps de finir le film ! Les contrôles en Nouvelle Zélande n’ont pas été si tatillons, même s’ils ont quand même tenu à vérifier nos tentes. Jean-Philippe, qui garde nos vélos pendant notre séjour en NZ, est venu nous chercher à l’aéroport. Nous avons même pu récupérer le van le jour même, ce que nous n’espérions pas, vu le peu de temps que nous avions. Belle soirée, repas « fish and chips » en compagnie de nos hôtes, et reprise de la langue british.

Nous avons dormi profondément dans notre nouveau palace ambulant, royal !

Jeudi 2 octobre

Le lendemain le levé se fait un peu tardif par rapport a ce que nous connaissions, le décalage de deux heures y est forcément pour quelque chose. Le soleil est au rendez-vous, et voilà le premier déjeuner devant une plage et juste en face un superbe volcan. La suite de la journée un peu moins intéressant ; faire des courses et surtout des chaussures pour Ewen qui bousille ses chaussures au bout de 2 mois. Tentative échouée pour les chaussures mais nous avons enfin trouvé les rayons de la roue avant du pino qui nous manquaient. Maintenant, techniquement, il ne nous manque plus rien à moins de grosses avaries.

P1000552

Une fois perdus dans les routes d’Auckand nous nous dirigeons vers le nord.

PS : paradoxalement, les connexions wifi sont plus compliquées ici (bon, c’est juste qu’on n’a pas envie de payer internet). Et comme en van on est « autonomes », nos nouvelles se font plus rares mais promis, on vous racontera, photos comprises.

 

Moutons, vent et pluie

Mardi 7 octobre

La Nouvelle Zélande nous fait beaucoup penser à la Bretagne, ou à l’Irlande (même si on n’y est jamais allé !). Il fait beau plusieurs fois par jour ! Un vent impressionnant, de la pluie, mais on arrive à profiter des éclaircies.

P1000582  P1000584

Les paysages sont superbes et nous sommes vraiment comme des coqs en pâte dans le van. On peut faire de la popotte, regarder des films, manger dedans à l’aise quand il pleut, faire la vaisselle à l’intérieur, faire l’école sans cris (« il y a trop de vent les feuilles s’envolent », « j’ai pas de place », « c’est pas droit », « y’a pas assez de lumière »…).

P1000593  P1000597

P1000609  P1000643

C’est comme une carapace protectrice. Au vu de la météo et du relief, nous ne regrettons pas notre choix de troquer les vélos pour ce van en NZ…mais cela nous conforte aussi dans notre choix de se déplacer à vélo. En van, nous n’arrivons pas à franchir la barrière de la langue, nous ne sentons pas battre le pouls du pays. Si nous gouttons avec délice aux paysages, impossible de connaître le quotidien des néo-zélandais. Sont-ils sympathiques ? Accueillants ? Sportifs ? A vrai dire, on ne le sait pas. Alors quand nous reprendrons nos vélos après cette parenthèse en bulle, c’est encore renforcés dans notre choix que plus que des « pays », nous voulons rencontrer ses « paysans ».

P1000589  P1000624

La Nouvelle Zélande regorge de sources chaudes…hum !

P1000627  P1000628

Repas amélioré pour ce beau 6 octobre où Méline a eu 6 ans.

 

 

Incroyable nature

Dimanche 12 octobre

P1000654  P1000657

P1000713  P1000730

P1000746  P1000753

Depuis quelques jours, nous nous régalons de l’activité volcanique de la région et de la richesse du sous-sol. La terre bouillonne et c’est un sacré spectacle. Après notre crochet sur la péninsule des Coromandel (Galou, il faudrait une carte 😉 ) , nous avons pris la direction de Tauranga puis du lac de Rotorua. Nous sommes actuellement au bord du lac Taupô.

Côté quotidien, tout va bien. Toujours aussi à l’aise dans le van. La météo s’est nettement améliorée même si les nuits sont plus fraîches à mesure que nous nous approchons du Mont Tongariro, le volcan au centre de l’île du Nord. La nuit, nous nous arrêtons majoritairement sur des aires gratuites avec toilette. Contrairement à ce qu’on nous a annoncé, il semble possible de dormir en dehors des campings au coût assez élevé et trop luxueux pour nous. Le luxe qu’on préfère, c’est celui des grands espaces et notre « chambre avec vue » est toujours à la hauteur de ce luxe…

DSC_0517  DSC_0552

Cependant, une douche de temps en temps, c’est bien;-) alors on s’est posé pour deux nuits dans un camping à côté d’une piscine thermale. Et hasard de la vie, nous qui étions tous tristes d’avoir dû renoncer à rendre visite à des amis rencontrés en Calédonie à Napier par manque de temps, avons fait la connaissance d’un couple de Français qui voyagent avec une fille de deux ans. Nous allons poursuivre un peu la route ensemble dans l’idée de nous organiser une randonnée sans enfants, en alternant la garde. Affaire à suivre.

PS : vos commentaires se font plus rares. On imagine que la routine de la rentrée a repris son cours et que ce n’est pas toujours passionnant mais n’hésitez pas à nous donner de vos nouvelles, nous envoyer des petites photos de vous, ça nous fait chaud au cœur. Vous pouvez nous écrire sur famillejouan1@gmail.com

A bon entendeur, salut !

 

La tête dans les nuages… et les pieds aussi

Le mont Tongariro, normalement, c’est ça

DSC_0279  DSC_0340

Pour nous, ça a été ça :

P1000833  P1000827

Et voilà, nous l’avons faite cette fameuse ascension duTongariro, la « Tongariro alpine crossing ». Une belle journée de rando pour gravir deux des trois monts du parc national classé UNESCO, 800m de dénivelés cumulés, 7h de marche.

Pour se faire, nous avions confié les enfants aux copains. La veille, nous avions gardé Jeanne pendant qu’ils marchaient. Ils nous ont vanté la vue extraordinaire. Malheureusement, le lendemain, le temps n’était pas au rendez-vous. Nous avons eu les quatre saisons dans la même journée : automne au départ avec un petit crachin, hiver dans l’ascension avec un bon blizzard bien glacé et de la neige, été en redescendant puis printemps dans la forêt vers la fin.En haut, on ne voyait pas à 20m. Tant pis, ça nous a fait du bien de marcher et de passer du temps sans les enfants. Visiblement, ça leur a fait du bien aussi, ils nous ont fait la fête quand on les a retrouvé le soir. Mathieu et Audrey sont instit, nous avons été très heureux qu’ils prennent le relai et nous donnent des conseils avisés et des techniques plus ludiques que nos cahiers.

Nous poursuivons la route avec eux vers une autre montagne, le Taranaki. Nous ne la montera pas, faute de temps (météo et dispo).

P1000805  DSC_0602

En compagnie de nos copains de van, nous décidons de nous rendre à New Plymouth. Ce sera notre dernière soirée ensemble dans un camping (l’un des plus chers que nous avons fait). Soirée détente autour d’un BBQ à imaginer un monde meilleur. Le lendemain, petit RDV dentiste pour Ewen qui a eu il y a quelques jours une grosse douleur avec abcès. Sans gravité, la carie est guérie juste quelques jours d’antibiotique. Ca nous permet aussi de re croiser Mathieu et Audrey que nous avions quittés il y a quelques heures.

DSC_0615

Nous faisons durer le plaisir des aux revoirs. Ils ont même fait exprès d’oublier des couverts dans notre van !! (non c’est pas vrai). Derniers bisous avant de nous séparer définitivement pour continuer notre retour vers Auckland et eux leur descente vers l’île du sud. Ce voyage est fait de moments comme celui là ou nous croisons la route de personnes très sympas. Contents de partager les mêmes envies et idéologies (ou pas !). Nous continuons, le cœur plein d’espoir de pouvoir encore et encore de faire des rencontres fortes en émotion. C’est essentiellement ce que nous sommes venus chercher. Se confronter à nos différences qui nous font grandir.

 

Déjà la fin

Dernière journée en NZ la route est ensoleillée et l’émerveillement devant de si beaux paysages se prolonge aussi.

P1000925  P1000915

La météo est aussi changeante qu’en Bretagne !

P1000893

 

Retour à Mission baie où nous avons laissé nos fameux cartons. Merci à Jean-Philippe pour son aide précieuse de « consigne ». Le lendemain, nous avons rendu le van. Ces moments de transit passent toujours à une vitesse époustouflante.

Déjà le départ ! On a l’impression qu’on vient d’arriver. On n’a fait que le dixième de ce qui aurait été à voir !

 

Clins d’œil

 

Les néo-zélandais ont parfois de drôles d’idées :

P1000786

Ils jouent à lancer des balles de golf dans le lac (Taupô)… !

Sinon, voici une petite photo de famille, à vous de retrouver qui est qui :

P1000933

Publicités
Poster un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :